- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

La boulangère

Gallet

1739 -

"La Boulangère" est un refrain bien connu des enfants, surtout à travers la première strophe. La suite l'est moins, est à y regarder de plus près, ça peut se comprendre. Cette boulangère ne fait manifestement pas que du pain, et ses écus semblent provenir d'un commerce qui ressemble plus au plus vieux métier du monde qu'à la vente de brioches ou de viennoiseries....
Antoine Gallet, auteur de plusieurs chansons à succès, était marchand épicier à Paris, où il est mort ruiné en 1757. Amateur de plaisir et de bonne chère, rimailleur à ses heures, il se réunissait une fois par mois avec quelques amis auteurs compositeurs pour des soirées arrosées et chantantes. C'était au restaurant "Le Caveau", et ces soirées ont laissé un tel souvenir que c'est sous le nom du "Caveau Moderne" qu'un société d'auteurs se réunira sur le même principe à partir de 1810.

Ecoutez la musique :

Extraits mp3 :



par les Pierrots Parisiens


Vive les chansons de notre enfance


La boulangère a des écus Qui ne lui coûtent guère,
La boulangère a des écus Qui ne lui coûtent guère,
Elle en a, je les ai vus, J'ai vu la boulangère aux écus,
J'ai vu la boulangère
J'ai vu la boulangère aux écus, J'ai vu la boulangère !

II
D'où viennent tous ces écus
Charmante boulangère ?
- Ils me viennent d'un gros Crésus
Dont je fais bien l'affaire
Vois-tu !
Dont je fais bien l'affaire

III
A mon four aussi sont venus
De galants militaires
Mais je préfère les Crésus
A tous les genres de guerre,
Vois-tu !
A tous les genres de guerre,

IV
Des petits maîtres sont venus
En me disant : " Ma chère
Vous êt's plus belle que Vénus "
Je n'les écoutais guère,
Vois-tu !
Je n'les

V
Des abbés coquets sont venus
Ils m'offraient pour me plaire,
Des fleurettes au lieu d'écus,
Je les envoyais faire...
Vois-tu !
Je les envoyais faire...

VI
- Moi je ne suis pas un Crésus
Abbé ni militaire,
Mais mon talent est bien connu :
Boulanger de Cythère,
Vois-tu !
Boulanger de Cythère,

VII
Je pétrirai le jour venu
Notre pâte légère,
Et la nuit au four assidu
J'enfournerai, ma chère,
Vois-tu !
J'enfournerai, ma chère,

VIII
Eh ! bien, épouse ma vertu
Travaill' de bonn' manière
Et tu ne sera pas déçu
Avec la boulangère
Aux écus,
Avec la boulangère
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

Bonne nuit les petits par les Pierrots Parisiens


Vive les chansons de notre enfance

..
.