entete
 
 
 

                              www.chansons-net.com -                                                                            Dernière mise à jour 10/09/2013 

Page_1
Le Corbeau et le Renard
Le corbeau et le renard
Ecoutez la musique
Un texte un peu remanié de la célèbre fable de La Fontaine,
sur l'air de la Mère Michel.


Extrait MP3 par Paul Glaeser

Un jour maître corbeau sur un arbre perché
Tenait dans son bec un fromage bien fait
Capitaine renard
Attiré par l'odeur
L'accoste poliment par un propos flatteur

Sur l'air du tra la la la
Sur l'air du tra la la
Sur l'air du tra dé ri dé ra
Tra la la !

- Bonjour maître corbeau, comment vous portez vous ?
- Merci maître renard, pas trop mal, et chez vous ?
- Tous mes enfants vont bien, sauf mon p'tit dernier-né
Qui par ces derniers froids s'est très fort enrhumé.

Peste mon cher corbeau, vous êtes joliment mis
Vous vous faites pour sûr habillé à Paris
-V'oui répondit le corbeau à ce propos railleur
Puis il donne aussitôt l'adresse de son tailleur

- Vraiment si vot' ramag' ressemble à vot' pal'tot
Vous enfoncez Duprez, La Cloche et Mario
Chantez moi donc quelqu'chos', une ariette, un rien
Car dans votre famille on est bon musicien

ALors maître corbeau sans se faire prier
Entonne sans façon le grand air du Barbier
Mais comme il faut ouvrir la bouche pour chanter
Il laiss' tomber par terr' son fromage bien fait

Soudain maître renard qui comptait là-dessus
Saute sur le fromage et rit comme un bossu
Puis il dit au corbeau : - je vous ai fait parler
Vous n'êtes pas bien mis, vous n'savez pas chanter

Alors maître corbeau se voyant confondu
S'écrie : - Ah! quel malheur, le duel est défendu
J'sui dupé, bafoué, maudit soit le destin !
Êtr' doyen des corbeaux et passer pour un s'rin !



Texte orignal de La Fontaine :

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. "
A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s'en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. "
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

Cette chanson figure sur
les CD suivants :




Ecoutez cette fable avec
une autre musique sur ce
CD avec 13 autres fables
Voir le contenu

Récitée avec accompagnement
musical, par Paul Glaeser

Les Frères Jacques
chantent La Fontaine
Découvrez le CD de Louis de Funès Révisons nos classiques !
Louis de Funès
"Révisons nos classiques"
Pied de page