Recherche d'un titre, interprète ou auteur compositeur :

La bosse

P.Briollet-H.Fragson

1905

Interprètes: Charlus,



Charlus



En sortant de son atelier
Un soir, une petite ouvrière
Devant elle, regardait marcher
Un jeune bossu pas ordinaire
Il avait dans le dos de son veston
Un mamelon gros et rond
Ah ! Quelle veine ! pensa la belle enfant
C'est un talisman !
Si j'en crois le dicton
J'aurai beaucoup d' satisfactions

Et la jolie petite gosse
Se disait en voyant c'te belle bosse
"Y a pas d'erreur
Ça m' portera bonheur
Si je peux toucher sa rondeur"
Et le cur attendri
Elle se mit à crier derrière lui
"La bosse ! La bosse !
Ah ! Qu'il est joli, le petit bossu
La bosse ! La bosse !
Laisse-moi passer la main dessus
Veux-tu ?"

Ayant le caractère bien fait
Le bossu prit un air aimable
Et répondit "Je refuse jamais
Ma bosse aux p'tites femmes adorables
Mais je ne peux pas te monter ça dehors
Viens alors, mon trésor
Nous allons ensemble monter chez moi
J'demeure près du toit
Si tu trouves que c'est haut
Je t' porterai à dos de chameau"

Et la jolie p'tite gosse
Se disait "C'que j'vais en faire, une bosse !
Y a pas d'erreur
Ça m' portera bonheur
Si je peux toucher sa rondeur"
Et le cur attendri
Elle soupirait en montant chez lui
"La bosse ! La bosse !
Ah ! qu'il est joli, le petit bossu
La bosse ! La bosse !
Laisse-moi grimper à ch'val dessus
Veux-tu ?"

Une fois arrivée chez lui
Caressant l'excédent d' bagage
Elle lui dit "Maintenant, mon chéri
J' suis sûre de faire un héritage
Aussi, je ne peux pas te refuser
De rester pour t'aimer
Et comme tu n'as qu'un seul oreiller
J' veux pas t'en priver
J' me contenterai, mon gros,
Du traversin que t'as dans l' dos"

Et la jolie p'tite gosse
Se disait en voyant c'te belle bosse
"Y a pas d'erreur
Ça me portera bonheur
De pouvoir toucher sa rondeur"
Et le cur attendri
Elle dit avant de se mettre au lit
"La bosse ! La bosse !
Ah ! Qu'il est joli, le petit bossu
La bosse ! La bosse !
Laisse-moi m'endormir dessus
Veux-tu ?"

Le lend'main, ils s' quittèrent heureux
Et s' perdirent plusieurs mois de vue
Puis ils se rencontrèrent tous deux
Mais, c'était un changement à vue
Le bossu sans bosse se redressait
Souriait, tout guilleret
Mais la p'tite, au contraire, s'arrondissait
Et puis sanglotait
Tout en lui demandant
De s'expliquer sur ce changement

Il lui répond "Ma gosse,
Dans le dos, j' m'étais mis une fausse bosse
Afin que les femmes, pour que j' porte bonheur,
Viennent me caresser ma rondeur !
T'as rien à réclamer
Car t'as eu la veine d'hériter
De ma bosse, d' ma bosse !
Tu vois qu' nous sommes quittes
Mais c'est épatant
Pauv' gosse, la bosse !
J' l'avais derrière
Tu l'as maint'nant devant !"
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

Les chansons grivoises 1900-1920.
Par Charlus

..
.