Recherche d'un titre, interprète ou auteur compositeur :

La légende des fraises

X - X

1910

Interprètes: Félix Mayol,



Félix Mayol


Quand Dieu réalisa son rêve
Il était si pressé dit-on 
Il mit au monde notre mère Eve
Oubliant d'finir ses nichons !
On ignore pour quelle cause
Mais les blancs nichons éclatants
N'avaient pas leur belle pointe rose
Que les amoureux aiment tant

Eve dormait jusqu'à l'aurore
Couchée toute nue dans les jardins
Car on n'connaissait pas encore
Le jolis costumes de faquin
En la voyant dormir à l'aise
Avec ses nichons inachevés
Dans les bois, trois petites fraises 
S'approchèrent d'un air étonné

Elles se consultèrent bien vite
Puis afin de réparer l'oubli
Au bout de chaque sein qui palpite
Les deux premières se mirent sans bruit
Orgueilleuses de leur audace
Les petites fraises le coeur troublé
Se trouvèrent si bien à leur place
Qu'elles ne voulurent plus s'en aller

Pendant ce temps la troisième fraise
La plus petite à ce que l'on dit 
Afin de s'blottir à son aise
Cherchait un petit coin aussi
Enfin elle trouva sa place
Est-ce plus haut, est-ce plus bas ?
Vous dire où, cela m'embarrasse
Car la légende ne le dit pas...

Mais elle ajoute, qu'en sa retraite
La p'tite fraise croyait bien s'cacher
Et que pourtant les amants pas bêtes
Savent toujours la dénicher !
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

FĂ©lix Mayol.

..
.