Recherche d'un titre, interprète ou auteur compositeur :

Mariage mondain

Noël-Noël

1929

Interprètes: Noel-Noel,



Noel-Noel



Chez l'orfèvre le fiancé
Achetant la bague a pensé
Mon diamant se pose un peu là
Bah ! La dot me r'vaudra tout ça
Fiançailles grand jour d'émoi
La bague passe au joli doigt
Surprise cris protestations
Remerciements vive émotion
Vous m'comblez quel gentil diamant
C'est comme ça que j'les aime justement
Ah ! Vraiment vous l'trouvez gentil ?
Oui je l'aime comme ça :  tout p'tit !

La veille du fameux grand jour
Les deux fiancés pleins d'amour
Chez le notaire sont allés
Pour signer un contrat salé
On a discuté tendrement
Les régimes, les règlements
Réduit aux acquêts ou dotal
Babillage sentimental
Vous héritez de moitié si j'meure
Vous mourir, taisez vous mon coeur !
Dites pas ça ! mais vous disiez
"Je n'hériterai que d'la moitié

Église orgues messe et encens
Beaucoup d'amis deux ou trois cents
Qui viennent prendre un air content
Bravo bravo ! en s'en foutant
Puis le défilé merveilleux
Se reforme sous tous les yeux
En tête les deux tourtereaux
Quittent la douceur des vitraux
Le marié pense  : Ainsi c'est fait
Ça fait tout de même un drôle d'effet
Voici les voitures ah ! Quelle foule
J'suis marié, oui... Oh ! La belle poule !

Lunch, il est tard, les invités
Sur le buffet se sont jetés
Le verni mondain fait enfin
Place à la bête qui a faim
A frappé les sandwichs là-bas
Pardon monsieur ne poussez pas
Du champagne oui mais plein plein
Qui est-c'qui m'a chipé mon petit pain
Garçon quoi, y'a plus d'macarons
Prenez de ces sandwichs barons
Prenez vite qu'on en redemande
Prenez j'vous dis, y sont pleins d'viande !

Le soir au dîner le conjoint
S'affole pour la nuit qui vient
Timide il pense à son martyr
Devant elle se dévêtir...
Pour lui plaire aura-t-il bien l'art ?
Mais voici qu'on sert le homard
Et la mariée dit quelques mots :
" - Ces homards quels drôles d'animaux,
Ces pattes velues, c'est affreux ! "
" - Certes répond le malheureux"
Tout en pensant "Elle trouve ça laid
C'est terrible ! Alors... mes mollets ! "

Conclusion :
Jeune couple qu'on vient d'unir
Que guette à présent l'avenir
Serez vous heureux, malheureux ?
Là le ciel fera ce qu'il veut.
Femmes aurez vous beauté bonté
Vos maris douce autorité
Le ciel a-t-il fait reliquat
Pour vous de menus délicats
De luxe intime, d'intentions ?
D'intelligentes concessions
Et serez vous fidèle ? un peu ?
Là le ciel fera... ce qu'il peut !
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

Ces années là 1929.
Par Noel-Noel


Les années folles 1920-1930.
Par Noel-Noel


Les grands du rire au Music Hall.
Par Noel-Noel

..
.