Recherche d'un titre, interprète ou auteur compositeur :

A la dérive

L.Daniderff-E.Ronn

1929

Interprètes: Georgette Kerlor, Frehel,



Georgette Kerlor



Frehel



Quand j'l'ai connu j'ai bien compris
Qu'c'était une homme trop à la coule
Mais qu'voulez vous j'avais l'coeur pris
J'étais comme folle j'étais comme soûle
Si bien que lorsqu'il l'a voulu
D'un signe il a fait d'moi sa femme
J'n'étais qu'une loque je n'pensais plus
Une bête en rut sans coeur sans âme
Alors tristement sans savoir comment

Je me suis sentie partir à la dérive
Quand il me prenait plus rien n'existait
Car j'étais son bien sa chose
Comme une captive
Et depuis c'jour là
Tout doux tout doucement
J'vais là-bas...
Je ne sais où
A la dérive

Il a fait d'moi une fille de rien
Il a fallu que je turbine
Et turbiner, ah quel destin !
Pour l'amour j'suis rien qu'une machine
Et j'étais pas feignante pour lui
Je souriais cachant ma détresse
Quand brutalement un nuit il m'dit
"- Moi j'en ai marre de tes caresses"
Le coeur chaviré tout s'est effondré

Je me suis sentie partir à la dérive
Quand il me prenait plus rien n'existait
Car j'étais son bien sa chose
Comme une captive
Et depuis c'jour là
Tout doux tout doucement
J'vais là-bas ....
Je ne sais où
A la dérive

Mais tout cela  ce n'était rien
Feignant son mépris ses injures
J'l'avais toujours c'était mon bien
Il m'a plaqué pour une roulure
Il m'a plaqué, sait on c'que c'est
Que de perdre l'homme que on aime
Pensant "Je n'le r'verais jamais
Jamais, et dire que si, quand même...
Vivre tout sourire ? pourquoi pas mourir ?

Et j'm'en vais tout doucement à la dérive
Parmi la douceur des grands flots berceurs
Ah ! Laissez glisser rouler comme une captive
La femme qui s'en va tout doux tout doux
Là-bas vers le grand trou
A la dérive
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

Anthologie : De l'euphorie à la débacle - 1930-1940.
Par Frehel


Fréhel : la java bleue.


Les Chansons du trottoir .
Par Georgette Kerlor


Frehel : Collection Pathé.


Frehel : 1930-1939.

..
.